GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

Gauche Démocratique & Sociale La lettre DS

Construire un front unitaire

Macron, Président des riches

Emmanuel Macron et son gouvernement de droite ont entamé une offensive généralisée contre les acquis de tous les salariés. Qu'ils soient du privé ou du public.

L'objectif c’est d'augmenter les profits des forces liées à la finance.

Cette politique est vendue avec la pseudo « théorie » du ruissellement. L'argent donné aux plus riches est censé entraîner une augmentation des investissements puis des emplois ... On a très bien vu les dividendes augmenter, jamais la suite !

En fait Macron donne aux riches en prenant aux autres !

Amplifier le mouvement social

Les 12 et 21 septembre nous étions dans la rue contre les ordonnances. Elles attaquent le droit du travail pour précariser davantage les salariés du privé.

Aujourd'hui nous combattons une politique qui vise :

  • à attaquer le service public par la réduction du nombre des emplois publics ;
  • à faire payer la crise aux fonctionnaires en attaquant leur pouvoir d'achat (gel du point d'indice, différenciation du point selon le type de fonction publique, rétablissement du jour de carence, étalement dans le temps des faibles mesures de revalorisation contenues dans l'accord PPCR).

Ce 10 octobre se déroule dans l'unité la plus large. C’est la voie à suivre.

Parce que l'unité renforce la confiance en soi, c’est une force entraînante.

Cette journée ne peut demeurer sans suite. La contre-offensive est nécessaire. Car d'autres attaques se préparent contre le droit à la formation, l'assurance chômage et surtout les retraites.

Ceux et celles qui veulent négocier à froid se trompent. Ce n'est pas possible avec un gouvernement néo-libéral offensif. Le modèle de Macron-Philippe c’est Margaret Thatcher dans le Royaume Uni des années 80.

La colère populaire qui monte atteint toutes les organisations. Elle va pousser à l’unité.

Refonder la gauche

Macron s'appuie sur le brouillage politique provoqué par le quinquennat Hollande dont il fut un des acteurs. La politique social-libérale menée de 2012 à 2017 a non seulement porté des coups aux salariés et à leurs droits mais elle a aussi tenté d’effacer le clivage gauche/droite.

Macron a tombé le masque : il incarne un pouvoir clairement de droite !

Et pas vraiment libéral quand on examine le projet de loi sur la « sortie » de l'état d'urgence.

Face à lui la gauche doit se refonder. Cela passe par :

  • le développement d'un mouvement social puissant articulant unité et convergence des luttes ;
  • la constitution d’un front politique pluraliste et démocratique.

Menons ensemble ces combats unitaires, rencontrons-nous !

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 131.11 ms init : 20.021 ms render : 110.21 ms render:sql : 42.525 ms render:next cms:element : 16.598 ms render:image : 1.911 ms render:parseValue : 31.446 ms serialize : 885.963 µs