GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La lettre DS

Unité et mobilisation (éditorial lettre de D&S n°308)

Macron multiplie les attaques anti sociales et les cadeaux aux riches. Ordonnances, baisse des APL, hausse de la CSG. D’autres attaques se précisent contre le financement de la protection sociale, les retraites. Macron défend le vieux monde, celui du capitalisme financier producteur d’inégalités croissantes. Pas étonnant que le « président des riches » apporte son soutien au gouvernement conservateur espagnol qui réprime scandaleusement les manifestations en Catalogne.

Devant le mécontentement qui monte, Macron rencontre les dirigeants syndicaux le 12 octobre. Toutes les occasions sont bonnes s’il s’agit de lui faire entendre le refus majoritaire de ses contre- réformes. Comme à Marseille ou devant Whirlpool à Amiens il faut l’interpeller encore et toujours. Dire non à sa politique !

Faisons du 10 octobre un premier rendez-vous public-privé

Une écrasante majorité du monde syndical est en train de se rassembler. Le Comité confédéral national de Force Ouvrière appelle à une mobilisation interprofessionnelle avec les autres syndicats. A la CGC, c’est la démarche unitaire qui prévaut. Et même à la CFDT, des fédérations, des Unions régionales distribuent des tracts contre les ordonnances et veulent rejoindre les mobilisations pour la défense des services publics et contre la casse du droit du travail.

Le 10 octobre tous les syndicats appellent à la grève dans le public. Les fonctionnaires vont se mobiliser massivement. Ils seront rejoints par des salariés du privé car le combat est le même contre les coupes budgétaires, le blocage du prix du point, les menaces sur le code du travail, le temps de travail, les salaires …

Dans ce contexte, il faut multiplier les rencontres syndicats – partis – associations avec pour objet l’unité d’action contre les ordonnances de Macron. Partout des réunions publiques peuvent être organisées unitairement pour aider à construire le mouvement.

Si des millions de salariés, de jeunes, de retraités déferlent dans la rue, tout est possible. C’est ce mouvement qu’il faut encourager.

Travaillons ensemble à construire une alternative majoritaire à gauche

Notre responsabilité de militants politiques n’en est que plus importante. Soutenir, renforcer le mouvement social c’est bien entendu indispensable. Mais notre tâche c’est aussi d’ouvrir des perspectives, de permettre un débouché. Ce qui a manqué à la présidentielle doit se construire maintenant. Il faut l’unité !

Parce qu’il y a d’autres solutions, parce que le social doit être au cœur de toute politique de gauche, il faut construire une alternative. Elle passe par le travail ensemble des communistes, écologistes, insoumis, socialistes … toutes et tous doivent pouvoir être associés dans des collectifs unitaires, des comités de liaison …

Les socialistes de gauche ont, dans ce cadre, une responsabilité particulière. Celle de sauvegarder et de faire vivre les idées de Jaurès contre tous les liquidateurs de la gauche, contre toutes les synthèses molles, contre tous les renoncements comme celui qui a amené une majorité de députés de la soi-disant « Nouvelle » Gauche à voter une loi pérennisant des dispositions de l’état d’urgence, donnant aux préfets des pouvoirs accrus au détriment de ceux des juges.

Le réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS) participera, à tous les niveaux, aux initiatives et mobilisations avec l’Unité chevillée au cœur.

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 139.831 ms init : 20.171 ms render : 118.118 ms render:sql : 40.286 ms render:next cms:element : 18.673 ms render:image : 2.382 ms render:parseValue : 37.013 ms serialize : 1.555 ms