GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La revue DS L'infolettre

Nous sommes la majorité !

Plus des 2/3 des français sont contre la loi El Khomri. Normal ! Ils savent, même intuitivement, que ce n’est pas en abaissant les droits des salariés qu’on réduit le chômage. Cela fait 40 années que la France a essayé cette voie, d’annualisation en dérogations au Code du travail. Le chômage n’a cessé de progresser. Une seule exception est à noter, le passage aux 35 heures et la création de 400 000 emplois. Le double enjeu du 31 mars, c’est de créer les conditions du retrait du projet de loi et de changer de logique.

Déjà en 1979 c’est le rapport Giraudet qui proposait de flexibiliser pour améliorer la situation de l’emploi, puis il y aura la promesse d’Yvon Gattaz d’embaucher massivement si l’autorisation administrative de licenciement est supprimée. On sait ce que ça a donné !

Lois Macron, Rebsamen : pas d’emplois créés !

Plus près de nous c’est la loi pour l’emploi se juin 2013 qui permet des accords de maintien de l’emploi en baissant les salaires et en augmentant le temps de travail, puis la loi Macron qui détricote une partie du droit du travail (travail de nuit, travail dominical, droit du licenciement…) . La progression du chômage s’est poursuivie (voir article ci-dessous) . Puis la loi Rebsamen intégrant la possibilité de faire 3 CDD de suite…

Toutes ces lois n’ont jamais fait reculer le chômage ou créer des emplois. Tout le monde le sait. C’est le carnet de commande qui crée de l’emploi. C’est la réduction du temps de travail à l’heure de l’automatisation des tâches qui créé de l’emploi. Ce sont les nouveaux métiers de la transition écologique qui créent de l’emploi… pas la dérèglementation !

Exigeons le retrait du projet El Khomri et une autre politique !

C’est pourquoi une grande majorité des français sont contre cette loi, c’est ce qui explique le succès de la pétition en ligne (http://loitravail.lol) , et de nombreuses réunions unitaires dans tout le pays (http://www.cqfddutravail.org). C’est ce qui doit s’exprimer dans la rue le 31 mars massivement.

Le démantèlement des droits des salariés ne créera pas des emplois stables, en CDI et à temps plein. Il permettra d’enrichir des actionnaires et des dirigeants d’entreprise toujours plus avides de montrer aux marchés financiers que la France « joue son rôle dans la mondialisation ». C’est sa fonction réelle !

Le PDG de PSA vient d’illustrer cela à merveille en doublant ses revenus. Notre ennemi c’est la finance, c’est elle qui nous coûte.

Le 31 mars, pour l’emploi, contre la finance, manifestons en masse pour exiger le retrait de la loi El Khomri et construire une autre alternative basée sur les exigences du monde du travail. Assez de précarité, plus de salaire et moins d’heures de travail ! Satisfaction des besoins sociaux, investissements d’avenir pour créer des emplois !

Document PDF à télécharger
L’article en PDF

Inscrivez-vous à l'infolettre de GDS

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…