{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":"","prix":40}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

À Gauche

Européennes : la réponse de GDS à Benoît Hamon

Nous publions ici la lettre que la Gauche démocratique et sociale (GDS) a adressé le 14 février à Génération.s suite à la proposition de Benoît Hamon d'une votation pour les européennes.

Chers ami.e.s, chers camarades,

Benoît Hamon vient de proposer la tenue d’une « votation » pour déterminer une liste commune de la gauche pour les élections européennes.

La majorité – quelques 70 % selon une étude Ipsos de décembre 2018 – des électrices et électeurs de gauche souhaitent cette unité[i].

La division de la gauche est perçue massivement comme un poison dont les principaux bénéficiaires seront Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Tout ce qui peut essayer de débloquer une situation de division et empêcher la gauche de se présenter derrière 7 listes séparées est bon à tenter.

La gauche démocratique et sociale (GDS) a déjà bataillé pour que toute la gauche en 2016 choisisse ensemble le plus démocratiquement possible un candidat commun à la présidentielle et ce, afin d’empêcher le désastre du 23 avril 2017.

Au cours de plusieurs réunions unitaires depuis mars 2018 GDS a encore, avec insistance, proposé à Générations, et à toute la gauche, sans exclusive, de nous mettre d‘accord sur cinq points politiques qui nous rassemblent et faire campagne ensemble sur ceux-ci, mettant de côté ce qui pourrait nous séparer par ailleurs.

À GDS, nous estimons que la démarche à suivre doit être celle de la définition, d’abord, d’une plateforme programmatique simple sur ces quelques points forts qui font accord dans tous les courants de la gauche française et sur cette base se mettre ensuite à composer une liste – qui doit refléter bien entendu la diversité des sensibilités engagées dans le processus. Il n’y a pas 7 gauches irréconciliables. Nous avons proposé cinq points possibles et aussi travaillé à une première liste unitaire et paritaire d’une vingtaine de candidatures pour contribuer à la dynamique avec des élus, des personnalités, des syndicalistes.

Quant à la tête de liste, l’idéal serait de choisir une figure du mouvement social qui ne soit pas issue des rangs de tel ou tel courant mais qui fasse l’unanimité par sa capacité à représenter la gauche dans son ensemble.

Cette méthode, certes conventionnelle, a maintes fois fait ses preuves. Essayons à nouveau de la mettre en oeuvre. Génération.s et Benoit Hamon fixent la date du 22 février pour répondre à leur initiative : faisons une réunion autour d’une table, c’est quand même la moindre des choses, y compris pour discuter de la méthode d’une éventuelle « votation citoyenne » afin de donner corps à ce travail pour une plateforme et à cette liste. À cette étape nous considérons que toutes les listes déclarées ou potentielles devraient être invitées aux premières rencontres.

Dans l’attente, recevez nos meilleures salutations militantes.

Pour la Gauche démocratique et sociale,

Gérard Filoche, Eric Thouzeau,

1 https://www.ifop.com/publication/le-regard-des-francais-sur-lunion-de-la-gauche-dans-la-perspective-des-elections-europeennes/

 

 

 

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 102.112 ms init : 22.405 ms render : 78.87 ms render:sql : 27.383 ms render:next cms:element : 14.976 ms render:image : 2.257 ms render:parseValue : 18.977 ms serialize : 844.955 µs