{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":"","prix":40}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

Le social au cœur

Ensemble pour changer vraiment !

Nous reproduisons ici une tribune parue sur le site du journal l'Humanité que nous vous invitons à reproduire et à faire largement circuler.

Depuis des semaines, un formidable mouvement ébranle le pays. Il vient du plus profond de notre peuple. Si la hausse des taxes sur le carburant a déclenché ce mouvement, les revendications sont vite devenues plus globales. La suspension des taxes n’y a pas mis fin, le retrait non plus.  Il faut des mesures de fond. Changer vraiment.

D’abord pouvoir vivre mieux avec des salaires décents, des pensions de retraite ou des minimas sociaux réévalués : points communs aux gilets jaunes, aux gilets rouges … toutes et tous ont raison. L’argent existe à condition d’arrêter de le donner toujours aux mêmes : les plus riches, les grands groupes ... Total ou les Gafam qui ne payent pas d’impôts ou si peu. Des dizaines de milliards ont été trouvés pour les banques et on ne trouverait pas de quoi augmenter le niveau de revenus de 200 euros par mois ? Macron propose de hausser le Smic de 1148 nets à 1210 euros nets soit 60 euros de plus le 1er janvier 2019, alors que l’inflation monte et qu’il est impossible de vivre décemment avec cela.

Justice fiscale avec le rétablissement de l’Impôt sur la Fortune. Alors que les plus riches ont encore augmenté leur fortune de 20% cette année, tous les autres, plus de 80% de la population trinquent ! Alors que les richesses s’accumulent de façon indécente  d’un côté, c’est la misère qui gagne de plus en plus. Coup d’arrêt : imposons davantage les hauts revenus et taxons moins le restant de la population. Il faut rétablir la justice fiscale avec un impôt direct et vraiment progressif. Il faut s’en prendre, enfin, à la fraude fiscale. Il faut en clair une autre répartition des richesses.

Démocratie pour être enfin entendus. La 5ème République est à bout de souffle. Il faut une nouvelle République ! Une VIème République sociale, démocratique, parlementaire.

Urgence climatique ! Assez de bla-bla et pas question de nous faire culpabiliser. 100 entreprises font 70% de la pollution : faisons payer les vrais pollueurs, ceux qui ont délocalisés pour gagner plus, ceux qui distribuent des dividendes à leurs actionnaires en vendant des produits toxiques et spéculent sur les énergies carbonées. Il faut relancer les transports en commun, les petites lignes, le fret ferroviaire, taxer le kérosène des avions et le fuel maritime des gros tankers, améliorer significativement l’isolation thermique de nos concitoyens.

Les revendications sociales, démocratiques des gilets jaunes sont justes. Toutes doivent être discutées. Elles rejoignent celles de la plupart des syndicats, des associations, de nombreux responsables de gauche.

C'est dans l'unité que nous devons maintenant travailler.

Arrêt des violences policières, pas de flash-ball, pas de tirs tendus, pas de grenades offensives, pas de passage à tabac et pas de juges expéditifs. La répression ne peut que faire dégénérer la situation et met en danger la vie des manifestants comme de nos enfants. Nous ne nous laisserons pas intimider par des méthodes qui cherchent à discréditer le mouvement social.

Tout le monde doit être écouté. Les attentes doivent être croisées : celles des salariés, des privés d’emplois, des retraités, des lycéens, des étudiants, des artisans, des paysans. C’est nous tous qui produisons les richesses sans en recevoir la part que nous méritons.

Nous avons pris depuis le début et prenons notre part dans la mobilisation : c’est aujourd’hui que ça se passe !

Nous en appelons à l’urgence de construire une solution politique sur la base d’une plateforme d’unité de la gauche pour une République sociale et démocratique.

Les revendications des gilets jaunes permettent une base de rassemblement. Que toutes les organisations se rencontrent pour établir un front commun qui réponde à l'urgence sociale et écologique.

18 mois ça suffit ! République sociale maintenant !

Premiers signataires :

Marie-Christine Aragon – conseillère départementale 64, Alain Bernard – adjt au maire de Corneilla la Rivière 66, Gérard Berthiot - ancien 1er VP de Champagne-Ardenne, Fethi Chouder - adjoint au maire d'Aubervilliers, Sybille Fasso – adjointe au maire de Paris 10ème,  Jean-Yves Lalanne – maire de Billère 64, Marwan Martelli - Conseiller d’arrondissement du 1er arrondissement de Lyon, Franck Noury – conseiller municipal de Nantes, Renée Olender – conseillère municipal Saleilles 66, Eric Thouzeau – conseiller régional Pays de Loire, Claude Touchefeu – conseillère municipale Toulouse, Catherine Touchefeu – vice psdte du conseil départemental 44

Christian Belinguier - syndicaliste enseignant, Jean Claude Branchereau – syndicaliste banque, Patrick Brody – syndicaliste commerce, Tuncay CILGI - syndicaliste, Jean François Claudon – syndicaliste enseignant, Christian Gourdet – syndicaliste, Anne de Haro – syndicaliste, Emmeline Meynaud étudiante-salariée, Bernard Motto-Ros – syndicaliste …

Dominique Batoux – docteur en linguistique allemande, Gérard Filoche – ancien Inspecteur du Travail, Christakis Georgiou – docteur en sciences politiques, chercheur en études européennes, Frédéric Lutaud – responsable communication, Georges Martel – Cap à Gauche Corrèze, ancien responsable socialiste, Philippe Pascal – lanceur d’alerte, ex inspecteur de l’Urssaf

 

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 103.819 ms init : 21.915 ms render : 80.985 ms render:sql : 27.906 ms render:next cms:element : 14.964 ms render:image : 2.136 ms render:parseValue : 18.615 ms serialize : 927.925 µs