{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":"","prix":40}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La lettre DS Une

30 avril, 1er Mai, 5 mai : mobiliser et ne rien lâcher !

A la question d’un journaliste de Fox news lui demandant s’il y avait une possibilité de reculer face aux cheminots, Macron a répondu « No Chance ! ».

Il a ajouté que s’il reculait il ne pourrait pas transformer le pays. Voilà l’enjeu clairement posé. À ceci près qu’il ne s’agit ni de « transformer le pays », ni le réformer mais de casser le modèle social issu de la Libération.

Sécurité sociale universelle étendue pour toutes et tous

Ce modèle est, au contraire, à améliorer, étendre aux nouveaux besoins du 21ème siècle avec les enjeux d’une jeunesse qui veut accéder aux études et à l’emploi et des 3ème et 4ème âges de la vie dont il faut prendre en compte les nouveaux risques.

C’est une grande sécurité sociale pour tous qu’il faut promouvoir incluant autonomie de la jeunesse, sécurité sociale professionnelle et dépendance. Les richesses produites, la lutte contre la fraude fiscale rendent possible un tel projet, assis sur les cotisations sociales. C’est 1000 fois plus accessible que cela ne l’était en 1945. C’est une société des services publics, avec le social au cœur, qu’il faut construire !

Le 1er mai 2018 est l’occasion d’exprimer toutes les exigences sociales. Pour nous, elles s’incarnent dans le projet d’une République sociale.

Le soutien aux cheminots, au personnel hospitalier, à celui des Ephad et à tous les salariés qui luttent pour leurs droits s’inscrit dans ce cadre.

Le soutien à la jeunesse contre la sélection, pour des moyens à l’école, au lycée et à l’enseignement supérieur est la base indispensable d’une politique anti-chômage permettant un emploi choisi pour toutes et tous.

Nous serons dans la rue partout le 1er mai, avec le mouvement syndical pour exprimer ces exigences.

Unifier les colères, construire une alternative !

Pour faire bouger Macron, il faut unifier toutes les colères, toutes les mobilisations. La manifestation appelée le 5 mai à Paris s’inscrit dans cette perspective. Elle peut constituer un point d’appui pour développer une mobilisation unitaire partout. Telle est son enjeu et pourquoi nous y appelons.

Une dizaine d’organisations et mouvements de gauche, dont la Gauche démocratique et sociale (GDS), ont entamé un travail de soutien à la lutte des cheminots, et en défense des services publics. De nouvelles initiatives sont en préparation (notamment le 30 avril à Paris à 18h place de la République, il faut multiplier ces actions unitaires sur tous les territoires.

Cette convergence pour dire « Stop Macron » suppose de dessiner des perspectives politiques alternatives. La gauche unie dans le soutien aux luttes doit s’unir sur un projet. Sans débouché politique visible, sans unité autour d’un projet, l’action est freinée, la démoralisation peut l’emporter.

Le réseau de la Gauche démocratique et sociale jette toutes ses forces dans cette bataille. Rejoignez-nous dans ce combat pour l’unité et le social au cœur.

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 134.027 ms init : 22.786 ms render : 109.799 ms render:sql : 23.527 ms render:next cms:element : 27.553 ms render:image : 3.565 ms render:parseValue : 33.732 ms serialize : 1.456 ms