16 juillet 2017

Tout le mépris de l’homme blanc pour la femme noire : Macron

Mépris de classe, mépris raciste.

Il nous avait habitué à son mépris de classe : à propos du RER où l’on croise des « gens qui ne sont rien », des jeunes : « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. » des immigrés : « le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien, c’est différent.»

Cette fois-ci, Macron emboite le pas de Nicolas Sarkozy à Dakar en juillet 2007 quand il disait de “l’homme africain” qu’il n’était pas “entré dans l’Histoire”.

Il déclare le 8 juillet, à propos d’un plan Marshall pour l’Afrique : « Le défi de l’Afrique, il est civilisationnel aujourd’hui » “Dans un pays qui compte encore 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros,


Lire la suite
12 juillet 2017

Le Medef, la finance à l’offensive avec Macron

Édito de La Lettre de Démocratie & Socialisme N°302 – 12 juillet 2017

La discussion sur la loi d’habilitation des ordonnances a commencé à l’Assemblée. Elle répond aux exigences du Medef formulées depuis des années. Tout comme les annonces sur le compte pénibilité !

Il en va de même des annonces de réforme de l’ISF, de baisse des dépenses publiques… c’est le programme des libéraux qui s’applique.

Pensant ravir la place de la City à Londres, le gouvernement annonce aussi la fin de la taxe marginale sur les salaires pesant sur les banques depuis 2013, la non prise en compte des bonus pour les traders en cas de licenciement, la non extension de la TTF. Les banquiers s’en félicitent et demandent davantage dont le retrait des « textes en discussion à Bruxelles sur la réglementation des risques de marché (dite FRTB) prévue par l’accord de Bâle »,


Lire la suite
12 juillet 2017

Arguments et propositions pour le débat des socialistes

L’effondrement de l’électorat socialiste, les interrogations sur son avenir… nécessitent des échanges, des réflexions collectives. Le quinquennat calamiteux de François Hollande est la cause principale de la situation et la direction du Parti socialiste a été incapable de jouer un rôle à partir du projet adopté à l’unanimité en 2011. Pour préparer l’alternative à Macron, il faut aller au fond de la clarification nécessaire.

Pour participer à ce débat, nous proposons ici une analyse et des propositions à tous les socialistes

Chères et chers camarades socialistes,

Alors que nous avions connu une grande victoire en mai-juin 2012, nous venons de connaître, en avril-juin 2017, un désastre électoral sans précédent dans l’histoire du Parti socialiste.

Ce n’est pas la faute des militants socialistes, ni des électeurs socialistes et pas seulement celle du Parti socialiste lui-même.


Lire la suite
12 juillet 2017

Et revoilà l’austérité…

Que retenir du discours du Premier ministre au-delà des effets d’annonces disparates ? Une ligne directrice, toujours la même, imperturbable, malgré son désaveu permanent : l’acharnement dans l’austérité. Coupes dans les dépenses publiques, réduction du nombre de fonctionnaire, en tête. La moitié de la demande est soutenue par la dépense publique, mais l’obsession du gouvernement reste la réduction du déficit en dessous de 3 % d’ici 2017. Entendez par là faire des « économies » budgétaires, autrement dit moins de services publics, moins de prestations sociales, moins d’investissements. Comme si l’État n’avait que des dépenses et non pas aussi des recettes. Nous le savons, le dernier audit citoyen de la dette publique l’a démontré : au total, 59 % de l’actuelle dette publique proviennent des cadeaux fiscaux aux plus aisés et des taux d’intérêt excessifs de la finance. Mais il n’est pas question de toucher à ces hauts revenus qui ont permis l’élection de Macron,


Lire la suite
12 juillet 2017

Le contrat contre la loi : Canal + ou canaille plus ?

Nous publions ici un article paru dans la revue Démocratie&Socialisme n°246 (été 2017)

La presse vient de nous révéler une récente décision du tribunal de grande instance de Nanterre : la cour condamne Canal + à verser environ 15 millions d’euros à 5 000 salariés en France, dans le cadre d’un litige sur la prime d’intéressement.

De quoi s’agit-il ? En juin, la direction signait un accord d’entreprise portant sur l’intéressement. En février 2017, la même direction refusait de l’appliquer, ou plus exactement elle modifiait unilatéralement le périmètre sur lequel le bénéfice devait être calculé. Ce faisant, elle abaissait le montant global de l’intéressement de 15 pauvres petits millions d’euros, soit de l’équivalent d’environ un mois de salaire de chacun des 5 000 salariés concernés.

Si cette information a été assez bien reprise dans les médias,


Lire la suite
6 juillet 2017

Reconstruire la gauche en s’opposant à Macron

Edito de la Lettre de Démocratie & Socialisme N°301 - 6 juillet 2017

Que retenir des discours de Macron devant le Congrès, et de Philippe devant l’Assemblée nationale ? Un projet de réforme institutionnelle aux contours encore un peu flou et un catalogue de mesures dans un cadre budgétaire d’austérité réaffirmée : baisse de la dépense publique de trois points de PIB sur cinq ans (moins 60 milliards)…
6 juillet 2017

STOP aux atteintes aux libertés ouvrières et syndicales dans le groupe PSA

Les signataires de cette pétition dénoncent les violations constantes des libertés ouvrières et syndicales dans le groupe PSA. Ils exigent le respect de ces libertés et l’arrêt de la politique de criminalisation de l’action syndicale.
Les signataire soutiennent la constitution par Gérard Filoche du Comité pour la défense des libertés ouvrières et syndicales à PSA, dont l’appel figure ci-dessous.
6 juillet 2017

Quand le capitalisme investit l’agriculture biologique

Nous reproduisons ici un article de la rubrique écologie du numéro d’avril de la revue Démocratie&Socialisme

Il suffit dʼouvrir les yeux dans les rayons de nos supermarchés. Petit à petit, la grande distribution remplace des produits issus de lʼagriculture conventionnelle intensive, par des produits bio…
6 juillet 2017

Interview de Gérard Filoche au journal “La Relève et La Peste”

4 juillet 2017

Appel collectif : Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL !

Le collectif pour nos droits sociaux lance cet appel, dont je suis signataire, à empêcher la loi travail d’Emmanuel Macron et à abroger la loi El Khomri. Il organise un grand meeting unitaire le samedi 9 septembre, place de la République, à Paris.

SIGNER L’APPEL

Fraîchement élus, E. Macron et sa majorité entendent casser encore plus le Code du travail.

Ils s’inscrivent dans les objectifs poursuivis au titre des lois Macron, Rebsamen et El Khomri, et aggravent le démantèlement du droit du travail au détriment des salarié-es, particulièrement des jeunes et des plus précaires, qui sont majoritairement des femmes.

Comment parler de démocratie quand un simulacre de négociation syndicale à huis clos est organisé et que les organisations syndicales ne sont pas écoutées alors qu’elles portent des propositions et des revendications alternatives ?


Lire la suite