GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La lettre DS Une

Le 22 mai : défendre et développer les services publics

Depuis 30 ans, les néo-libéraux n’ont de cesse de s’en prendre aux services publics. Démantèlement et privatisation ont mis à mal les services publics des Télécommunications, de la Poste et de l’Energie. Les méthodes du privé, la place des cliniques privées ont mis à mal l’hôpital public et menacent notre système de santé. Cette attaque de la sphère marchande contre les services publics se focalise aujourd’hui contre l’entreprise publique ferroviaire SNCF.

Casser le droit du travail, réduire les moyens publics contre la fraude fiscale, développer le privé dans les transports, la santé, l’école, la protection sociale … tel est le projet macronien.

C’est totalement absurde car la présence publique est absolument nécessaire au développement économique.

Macron va plus loin que tous les gouvernements précédents

Transformer le pays, pour lui,  c’est remettre en cause son modèle social et son modèle du service public alors qu’il faudrait le développer, l’améliorer, en faire un modèle pour l’Europe.

Le secteur public, porteur de l’intérêt général, est essentiel pour un égal accès aux droits des citoyens. Son recul amène une hausse des inégalités et des déséquilibres croissants entre les territoires, cela entraînant désertification et paupérisation.

Les dogmes libéraux dont Macron se prévaut amènent à réduire de façon abrupte les dépenses publiques, et diminuer les effectifs des salariés du public.

60 milliards de moins pour les missions publiques, 120 000 fonctionnaires de moins, c’est moins de services, moins de qualité … c’est pousser aux solutions individuelles et au privé !

Fonctionnaires, agents des services publics ont leurs salaires bloqués, ils sont de plus en plus précarisés et soumis à des impératifs de rentabilité immédiate au détriment de leurs missions au service de la population.

Le but de Macron est bien de s’en prendre au statut des fonctionnaires comme il entend supprimer celui des cheminots. Faire reculer les protections des salariés est l’objectif majeur de Macron et de son gouvernement.

Opposer un projet de développement des services publics

Le secteur public devrait concerner tout ce qui est vital pour le pays, l’éducation, la formation professionnelle, la santé et l’hôpital, les transports, le logement, l’environnement, l’énergie, l’eau, l’air. Pour répondre aux énormes besoins sociaux de notre population, il est même nécessaire de créer des centaines de milliers d’emplois.

Le manifeste pour le service public du 21ème siècle (*) indique  la voie à suivre. Il précise que « les catastrophes sociales et écologiques provoquées par les recettes libérales sont connues : vouloir tout mettre en concurrence et privatiser tout ce qui peut être rentable provoque la dégradation des services rendus aux usagers et une surexploitation des hommes et de la nature ».

Dans l’unité de toutes les organisations syndicales de fonctionnaires, le 22 mai sera une étape importante pour la défense, le développement et l’amélioration des services publics. Un premier round avant la « marée populaire » du 26 mai contre les réformes Macron, « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité ».

(*) : Manifeste de la Convergence des collectifs de défense et de développement des services publics

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 99.835 ms init : 37.478 ms render : 61.56 ms render:sql : 18.711 ms render:next cms:element : 13.962 ms render:image : 1.905 ms render:parseValue : 13.363 ms serialize : 803.947 µs