GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

International – Europe

Kouchner-la-guerre, démission, dehors !

C'est venu de lui, qui s'est vendu à Sarkozy après avoir approuvé en son temps la sale guerre de Bush contre l'Irak.

Après s’être aussi opposé à l’idée des démocrates US de retrait des troupes US de l’Irak. Après avoir renforcé les troupes françaises en Afghanistan. Des centaines de milliers de morts en Irak et la barbarie régnante là-bas, cela ne lui suffit pas, Kouchner est un ultra.

L'ex-homme de gauche (si peu vers la fin) devient donc le porte parole de la guerre dans le monde contre l'Iran.

"Il faut se préparer à la guerre" avec l'Iran a affirmé ce belliciste au "grand jury" de RTL-LCI-Le Figaro, comme si les crimes de Bush en Irak n'avaient pas suffit !

Kouchner est un danger public, il avait envisagé déjà au Darfour une intervention militaire Française (contre la Chine ?) puis il avait carrément expliqué qu'il fallait débarquer le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

Maintenant ce fauteur de guerre placé aux affaires étrangères montre ce qu’il entend par “droit d’ingérence”, il ne s'arrête plus.

Comme Sarkozy il travaille à une "alternative catastrophique": "la bombe iranienne ou le bombardement de l'Iran". Dit comme cela, cela renverse même les prudences de Condoleezza Rice, les va-t'en-guerre ne sont pas à Washington mais à Paris.

De l'article 6 du traité de non prolifération qui précise que tous les pays qui ont l'arme nucléaire doivent progressivement désarmer, il n'est pas question : Koucher affirme "négocier jusqu'au bout" mais cette "négociation" est d'ors et déjà en trompe l'oeil, elle n'est visiblement pas conçue comme un instrument de marche vers une paix multilatérale, un désarmement universel mais comme un chantage guerrier.

Que dire aux peuples du monde quand les grands pays capitalistes dépensent chaque année 1000 milliards de dollars d'armement, dont 600 millions pour les seuls Etats-Unis ?

Que leur dire ?

Que c'est pour leur bien, et qu'il n'y a pas d'autre alternative pour eux que de se soumettre ?

Demain, les mêmes raisonnements pousseront à déclarer la guerre à la Chine pour des motifs commerciaux, Taïwan servant d'Alsace-Lorraine.

“Le capitalisme porte la guerre, comme la nuée porte l'orage” disait Jean Jaurès, et le prochain criminel de guerre se désigne lui-même en employant, le premier, le mot, c'est Kouchner. Dehors, qu'il parte !

Gérard Filoche, lundi 17 septembre

Document PDF à télécharger
L’article en PDF

Inscrivez-vous à l'infolettre de GDS

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…