Démocratie & Socialisme

La revue de la Gauche Démocratique et Sociale
20 avril 2017

Voter à gauche pour battre les candidats de l’argent

Depuis plus d’un an et jusqu’au bout, le réseau des amis de Démocratie&Socialisme (D&S) , la revue de la Gauche Démocratique et sociale se sont battus pour une candidature unique de la gauche. Avec d’autres forces, ils ont demandé à Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon de s’entendre autour d’un accord politique en ce sens. Cette bataille se poursuivra au-delà du 23 avril.

Les électeurs de gauche ont utilisé la primaire pour se débarrasser de Valls, ce qui a permis la victoire de Benoît Hamon en janvier. C’était la première fois depuis cent ans que s’imposait ainsi contre la majorité de l’appareil, un candidat de la gauche socialiste. Benoît Hamon a alors conclu un accord avec EELV. Il a sans doute trop tardé à contacter Jean-Luc Mélenchon et trop rapidement acté le refus de celui-ci d’ouvrir les discussions pour une candidature unique de la gauche,


Lire la suite
13 avril 2017

L’urgence d’une candidature unique

Édito de La Lettre de Démocratie & Socialisme N°292 – 13 avril 2017

Le trio des candidats du fric est toujours aussi agressif, dangereux, et menaçant au fur et à mesure de cette campagne présidentielle. Faire front commun à gauche contre eux est donc plus que jamais nécessaire. Encore faut-il se donner les moyens de construire ce front uni et vainqueur.

Les sondages donnent les deux candidats de gauche Melenchon et Hamon, respectivement à 18 % et 9 %, ce qui pousse à argumenter plus que jamais pour additionner leurs voix, et porter le mieux placé à hauteur de 27 %, voire, s’il y a une dynamique, à plus de 31,5 % (comme indiqué par un sondage de février) , c’est à dire nettement en tête du premier tour et donc bien placé, face à Le Pen –


Lire la suite
13 avril 2017

Hommage à Paul Kersalé

Nous rendons ici hommage à Paul Kersalé, notre camarade et ami Paulo, militant socialiste du Finistère, ami de Démocratie&Socialisme, décédé le 31 mars dernier.

Paulo, c’était un rocher breton. C’est comme cela que je l’ai perçu dès que j’ai commencé à mieux le connaître, lui s’orientant vers la gauche socialiste, et ensemble, résistant aux dérives droitières du Parti socialiste. C’est dire si notre rencontre a d’abord été politique, et comment elle est devenue fraternelle.

Un homme entier, honnête et courageux

C’est Paulo qui m’a joint peu à peu dans les cinq dernières années, au téléphone fréquemment, mais aussi dans les réunions nationales du PS. Puis il m’a invité à venir dans ses terres, ici à Brest, à Quimper, à Morgat, et Camaret. Il partageait l’indignation avec des dizaines de milliers de socialistes au fur et à mesure que se déroulait le quinquennat de François Hollande.


Lire la suite
5 avril 2017

Affronter Macron !

Édito de La Lettre de Démocratie & Socialisme N°291 – 4 avril 2017

La bataille contre Macron est une bataille indispensable. Nous proposons trois courts textes ci-dessous permettant d’alimenter les réseaux sociaux, de rédiger des tracts pour démystifier la candidature Macron.

Macron-Estrosi : rien de bon ne peut sortir de cet attelage !

La rencontre de Macron et Estrosi n’est pas qu’une entrevue entre un président de région et un candidat en déplacement dans cette même région. Emmanuel Macron veut illustrer par là son orientation politique. Pour lui la voie à prendre, c’est celle d’une grande coalition droite-gauche. Pas toute la droite et pas la gauche bien entendu.

Mais une coalition pour imposer des contre-réformes.

Il s’agit de casser encore plus le droit du travail présenté comme une contrainte et d’attaquer l’indépendance des organisations syndicales.


Lire la suite
28 mars 2017

Unité pour changer, unité pour gagner

Intervention de Gérard Filoche au rassemblement du 25 mars à Paris

Nous en sommes tous sûrs et certains : maintenant, les deux candidats de gauche, Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon, s’interrogent, matin, midi et soir, sur l’opportunité de se mettre d’accord pour un programme commun de gouvernement, pour un gouvernement commun, pour une majorité commune à l’Assemblée nationale.

Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas d’autre voie pour gagner. Et parce que ne pas le faire, c’est la voie pour perdre.

Nous, Démocratie & Socialisme, composante de la gauche socialiste et du soutien à la campagne de Benoit Hamon, depuis le début, nous militons de toutes nos forces, dans le sens d’un candidat commun et nous avons pris toutes les initiatives unitaires possibles, pour que cela aboutisse dès le 29 janvier : nous avons participé à rassembler 150 000 signatures sur plusieurs pétitions que nous sommes en train d’unifier et de relancer,


Lire la suite
21 mars 2017

L’adieu de Valls à la gauche…

La lecture de la tribune de Manuel Valls au JDD du 19 mars est instructive. C’est un pas de plus vers sa rupture avec la gauche et son histoire. Celle du front populaire, celle du programme commun ou de la gauche plurielle. Une rupture au nom de l’alliance des progressistes et des républicains.

La cohérence c’est ce qu’invoque Manuel Valls dans le JDD. La cohérence c’est sa politique au gouvernement : aides aux entreprises sans contrepartie, mise en cause du Code du travail, déchéance de nationalité et état d’urgence permanent, critiques contre Angela Merkel contre l’accueil trop nombreux de réfugiés. La cohérence c’est de soutenir Macron demain. La cohérence c’est de vouloir débaptiser le parti socialiste depuis longtemps, de rompre avec Épinay et de revenir aux errements de la SFIO, c’est trahir la promesse du socialisme,


Lire la suite
20 mars 2017

Adhérez au réseau de la Gauche Démocratique et Sociale


Lire la suite
19 mars 2017

Le temps de la clarté est venu

Des personnalités issues de la gauche ou du Parti socialiste appellent au vote Macron et tournent, ainsi, le dos à la gauche.

Celles et ceux qui se réclament du Parti socialiste mais qui multiplient les déclarations contre Benoît Hamon, le candidat qui a gagné les primaires commettent un déni de démocratie ! Ils doivent se reprendre ou se démettre !

Les arguments prétendant au vote utile contre le danger Le Pen sont irresponsables ! Qui peut penser qu’un duel Le Pen – Macron au second tour soit de nature à rassembler la gauche ? Qui peut croire que notre société se partage entre extrême droite et droite néo libérale ?

Les millions de salarié.e.s, de jeunes, de retraité.e.s qui veulent un bon salaire, une bonne pension, un emploi pour leurs proches, les femmes qui veulent défendre leurs droits…


Lire la suite
8 mars 2017

Plus que jamais un candidat unique à gauche

Avec de nombreux collectifs citoyens, des personnalités, des syndicalistes, des simples salariés dont le sort en dépend, nous voulons agir jusqu’au bout pour une candidature unique à la Présidentielle, des candidatures unitaires de la gauche et des écologistes aux législatives.

Libération, Médiapart, Regards et Politis appellent à un débat public entre Benoît Hamon et Jean Luc Mélenchon. Ce débat est nécessaire et indispensable.

Nécessaire car personne ne comprend qu’avec des projets très proches l’unité ne soit pas possible. Nécessaire car il faut discuter des différences pour les dépasser. Nécessaire car cette unité est souhaitée par le peuple de gauche.

Indispensable : on est frappé, dans la crise politique que nous vivons, par la mise en cause d’un certain nombre de fondamentaux républicains (hier en 1934 la critique du parlementarisme, aujourd’hui la mise en cause de la Justice) .


Lire la suite
2 mars 2017

Battons-nous pour que brille le talisman de l’unité

L’annonce par Benoit Hamon et Jean Luc Mélenchon de l’absence d’accord ou de l’impossibilité d’un accord interroge profondément le peuple de gauche.

Alexis Corbière, affirme (Médiapart 26 février) « L’élection va se jouer dans les derniers jours et la force ira à la force. » Refuser l’unité de la gauche et décider de jouer, sur un tel coup de dé, l’avenir de millions de personnes qui auront à subir la droite ou l’extrême droite au pouvoir pendant 5 ans, est insupportable.

Benoît Hamon « déplore » la position de Jean-Luc Mélenchon, le 27 février sur France inter. C’est beaucoup plus positif. Il faut qu’il persiste dans son refus de la division de la gauche et continue, inlassablement, à proposer l’unité à Jean-Luc Mélenchon.

Les raisons du désaccord semblent se concentrer sur la question de l’Europe.


Lire la suite