12 juillet 2017

Le Medef, la finance à l’offensive avec Macron

Édito de La Lettre de Démocratie & Socialisme N°302 – 12 juillet 2017

La discussion sur la loi d’habilitation des ordonnances a commencé à l’Assemblée. Elle répond aux exigences du Medef formulées depuis des années. Tout comme les annonces sur le compte pénibilité !

Il en va de même des annonces de réforme de l’ISF, de baisse des dépenses publiques… c’est le programme des libéraux qui s’applique.

Pensant ravir la place de la City à Londres, le gouvernement annonce aussi la fin de la taxe marginale sur les salaires pesant sur les banques depuis 2013, la non prise en compte des bonus pour les traders en cas de licenciement, la non extension de la TTF. Les banquiers s’en félicitent et demandent davantage dont le retrait des « textes en discussion à Bruxelles sur la réglementation des risques de marché (dite FRTB) prévue par l’accord de Bâle »,


Lire la suite
6 juillet 2017

Reconstruire la gauche en s’opposant à Macron

Edito de la Lettre de Démocratie & Socialisme N°301 - 6 juillet 2017

Que retenir des discours de Macron devant le Congrès, et de Philippe devant l’Assemblée nationale ? Un projet de réforme institutionnelle aux contours encore un peu flou et un catalogue de mesures dans un cadre budgétaire d’austérité réaffirmée : baisse de la dépense publique de trois points de PIB sur cinq ans (moins 60 milliards)…
6 juillet 2017

Interview de Gérard Filoche au journal “La Relève et La Peste”

4 juillet 2017

Appel collectif : Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL !

Le collectif pour nos droits sociaux lance cet appel, dont je suis signataire, à empêcher la loi travail d’Emmanuel Macron et à abroger la loi El Khomri. Il organise un grand meeting unitaire le samedi 9 septembre, place de la République, à Paris.

SIGNER L’APPEL

Fraîchement élus, E. Macron et sa majorité entendent casser encore plus le Code du travail.

Ils s’inscrivent dans les objectifs poursuivis au titre des lois Macron, Rebsamen et El Khomri, et aggravent le démantèlement du droit du travail au détriment des salarié-es, particulièrement des jeunes et des plus précaires, qui sont majoritairement des femmes.

Comment parler de démocratie quand un simulacre de négociation syndicale à huis clos est organisé et que les organisations syndicales ne sont pas écoutées alors qu’elles portent des propositions et des revendications alternatives ?


Lire la suite
29 juin 2017

Soutien De Gérard Filoche à Farid Borsali secrétaire CGT PSA Poissy

28 juin 2017

L’été, ça n’est pas fait pour casser le Code du travail

22 juin 2017

Construire une opposition majoritaire contre les ordonnances. Reconstruire la Gauche

Les élections législatives terminées, c’est une longue séquence électorale qui s’achève. En ressort un paysage politique profondément transformé. Faute d’avoir présenté un candidat unique au premier tour de la Présidentielle, faute d’avoir rassemblé sur une candidature commune au 1er tour des législatives, la gauche est laminée. Elle doit se reconstruire autour d’un projet partagé.

Le second tour des législatives a marqué un sursaut. Contre le risque d’une Assemblée uniforme, un groupe France Insoumise (FI) et un groupe communiste (PC) existeront. Les députés socialistes « frondeurs », peu nombreux, sont devant un choix. Marquer leur opposition au Gouvernement et travailler avec les deux groupes d’opposition ou maintenir une unité factice d’un groupe avec des députés votant la confiance. L’abstention serait également la négation de la campagne du PS qui se prononçait il y a peu comme opposé aux ordonnances,


Lire la suite
16 juin 2017

Voter partout pour une gauche de résistance

Édito de la Lettre de D&S 299 spéciale législatives.

La course en tête des candidats d’En Marche doit être relativisée. Avec 50 % d’abstentions, il n’y a pas d’adhésion au programme de droite libérale de Macron-Philippe.

La majorité parlementaire sera minoritaire dans le pays

Cette abstention massive et le score du candidat Macron au 1er tour de la Présidentielle (24%) marquent une absence de légitimité du programme annoncé par le Président et le gouvernement.

Il n’y a pas de majorité pour une hausse de la CSG, pour la casse du droit du travail, pour la remise en cause du droit syndical, pour la remise en cause de nos systèmes de retraite, pour un état d’urgence permanent …

L’effondrement de la gauche est patent.

La responsabilité de la déroute de la gauche,


Lire la suite
24 mai 2017

Reconstruire la gauche par la mobilisation sociale et le débat

Édito de La Lettre de Démocratie & Socialisme N°298 – 23 mai 2017

Comme c’était prévisible, Macron donne tous les garanties possibles à la classe dirigeante : son gouvernement est clairement orienté à droite avec des ministères-clés pour des personnalités LR. Quant à la ministre du travail, qui a siégé dans de nombreux conseil d’administration, elle connaît bien les « relations sociales » … plus du côté patronal (Dassault, Danone…) que du côté syndical. Et qui prend-elle comme directeur de cabinet ? Un homme qui vient du Medef.

En Allemagne, c’est aussi un DRH, celui de Volkswagen, qui a été à l’origine des réformes du marché du travail de 2003 à 2005 avec notamment les mini-jobs à 400 euros, le licenciement assoupli, la réduction des indemnités du chômage, le durcissement des conditions d’indemnisation… La hausse de la pauvreté en Allemagne est telle que même le FMI vient de s’en inquiéter dans son rapport annuel !


Lire la suite
19 mai 2017

Conseil National de la Gauche Démocratique et Sociale

Après l’élimination de la gauche au second tour en l’absence d’une candidature unique, Alors que les législatives se préparent avec une spirale de la division, Alors que diverses initiatives sont annoncées pour l’après dans le plus grand éclatement en lieu et place d’un processus de recomposition Alors que les attaques anti-sociales sont annoncées dès l’été.

Il y a urgence à discuter :

pour fédérer toute la gauche rose, rouge, verte ou sociale, écologiste, démocratique ; pour mobiliser contre les ordonnances pour un droit du travail du XXIe siècle.

Ce Conseil national est ouvert à 2 représentants par département, adhérents à GDS.

Inscriptions, renseignements : bernard@democratie-socialisme.org


Lire la suite